Arpentage

Faute s’inscriptions, nous avons décidé hier soir d’annuler l’arpentage de cet après-midi.

Revue Z n°16: Seine-Saint-Denis

A un mois des JO de Paris, Pôle Sud et le collectif les Lents vous invitent à la rencontre de l’équipe de la revue Z qui nous présentera son dernier numéro sur la thématique Faire corps face aux Jeux.

Cette venue se déroulera en deux temps:

 

L’arpentage du 9 juin de 13h30 à 17h

Tout le monde est bienvenu.ex peu importe si tu as déjà fait des arpentages ou non, si tu as déjà lu le livre ou non, si tu as envie de participer ou juste d’écouter !

Inscris-toi en écrivant un mail à
contact@leslents.ch

Revue Z n°16: Seine-Saint-Denis – Faire corps face aux Jeux.

À l’automne 2023, la revue Z a arpenté la Seine-Saint-Denis, alors que les pouvoirs publics et les géants du BTP donnent les derniers coups d’accélérateurs en vue des Jeux Olympiques et Paralympiques. L’équipe, largement renouvelée, est allée pendant un mois à la rencontre de celles et ceux pour qui l’évènement n’a rien d’une fête : grévistes sans-papiers sur les chantiers de stades, précaires expulsé·es de leurs logements pour construire le village des athlètes, collectifs en lutte contre les politiques sécuritaires dans le département…

Les 176 pages d’entretiens, BD, photos, enquêtes ou poèmes donnent à voir comment la machine olympique s’attaquent aux corps, ceux des travailleurs qui construisent les Jeux, ceux des athlètes qui s’abîment face à l’injonction à la performance, ceux des personnes qui ne correspondent pas aux normes de la compétition, qu’elles soient grosses, voilées, trans ou handicapées. Et surtout comment certain·es s’organisent pour ne pas abandonner la joie, celle de se mettre en mouvement, de crier dans les tribunes, de suer ensemble, de jouer l’un·e avec l’autre. D’un club de boxe autogéré par des femmes trans à une ligue de basket-ball qui contourne les règlements racistes des fédérations sportives, Z a récolté les récits de celleux qui ne refusent pas le combat, et rendent coup pour coup.

 

L’histoire de Z

Depuis 2009, un collectif à géométrie variable d’enquêteurs, rédactrices, maquettistes, dessinateurs, illustratrices et autres joyeux déserteurs du journalisme traditionnel s’organise chaque année pour partir en itinérance pendant un mois.

Le principe : s’immerger dans la réalité d’un territoire, enquêter collectivement, prendre part aux luttes ; et à partir de ces ingrédients, fabriquer une belle revue d’analyse critique qui donne la parole à des gens qu’on entend peu, et où l’iconographie occupe une grande place.

Au fil des ans, la revue s’est penchée sur de nombreux sujets comme la puissance de l’industrie minière depuis la Guyane, l’école publique à combattre et défendre depuis Grenoble, ou encore le féminisme depuis Marseille.

Un arpentage, c’est quoi?

Un arpentage est une méthode de lecture collective issue de la culture ouvrière. Pour celleux qui n’ont pas accès aux livres, qui n’ont pas envie de lire 200 pages seul.ex, ou simplement qui aimeraient pouvoir partager les pensées qui leurs viennent en tournant les pages, remettre en question la théorie, débattre ensemble des idées proposées, venez partager ce moment avec nous!

Ce qui va se passer

On va concrètement décortiquer un livre ensemble, avec toutes nos subjectivités. Pas besoin de l’avoir lu, ni de l’apporter. On se distribue des parties, on lit dans un coin puis on se réunit et on met tout en commun.

Buts de la pratique

Il ne s’agit pas de restituer une synthèse “académique” mais d’orienter la lecture vers ce que nous en avons compris et ce que cela active en nous.


 

Les livres déjà arpentés

  • Faire famille autrement de Gabrielle Richard, éd. Binge Audio
  • Agir ici et maintenant, penser l’écologie sociale de Murray Bookchin de Floréal M. Romero, éd. du Commun
  • Tenir la ville, luttes et résistances contre le capitalisme urbain du Collectif Asphalte, éd. Les Etaques
  • Comment s’organiser? Manuel pour l’action collective, de Starhawk, éd. Cambourakis, éditions Sorcières.
  • Faire justice – Moralisme progressiste et pratiques dans la lutte contre les violences sexistes, de Elsa Deck Marsault, éd. La Découverte
  • Le conflit n’est pas une agression, de Sarah Schulman, édition B42.
  • La nature est un champ de bataille, de Razmig Keucheyan, édition La Découverte.
  • Pour une écologie pirate, de Fatima Ouassak, édition La Découverte.
  • Des paillettes sur le compost, de Myriam Bahaffou, édition Le Passager Clandestin.
  • 1312 raisons d’abolir la police, de gwendola ricordeau (dir.), Lux Éditeur.
  •  De la marge au centre de bell hooks, traduit par Noomi B. Grüsig, Editions Cambourakis, collection Sorcières.
  • Joie Militante de Nick Montgomey et carla bergman, traduit par Juliette Rousseau. Cette soirée était organisée en soutien aux Editions du Commun.